Print Friendly, PDF & Email

Depuis début novembre dans plusieurs villes, des lycéens tentent de bloquer leurs bahuts. La presse parle d’un manque de mesures sanitaires dans les établissements, relaie des revendications pour un fonctionnements en demi classe, moins de présentiel, fermetures des lycées etc…

On a donc vu des blocages fleurir avec un point commun général : la présence de policiers. Comme nous l’ont montré de nombreuses vidéos, ils ont joué a merveille leur rôle répressifs. Les keufs qui cherchaient a éviter a tout prix que les lycées soient bloqués, on tiré au lbd40 ( lanceur de balle en caoutchouc dit de défense) ,frappé et gazé devant les lycées.
Après l’attaque de la volaille sur les élèves, on a pu entendre un discours qui dénonçait une preuve de plus de la dictature en train de s’instaurer.
Comme nous ne croyons pas a la bienveillance de la démocratie, cette explication nous semble insuffisante. Les schmidt frappent fort, les élèves se défendent : la tension monte.
Car démocratie ou dictature, Le rôle de la police est de garantir l’ordre social, les lycéens en cours, les grévistes au taf, les manifestants chez eux, etc.

Et on se rappelle de nos années de lycée, du bourrage de crâne, du flicage et du tri social… Il y a toutes sortes de bonnes raisons de bloquer son lycée, pandémie ou pas ! Ne serait-ce que d’arracher un peu de liberté dans un moment où la seule perspective qui nous est laissé est celle de travailler et rien d’autre!
Entassez vous dans les lycées! Si quelqu’un tombe malade c’est de ta faute, t’avez qu’à mettre le masque à la maison aussi! Voilà ce que dit Blanquer.

On a pu observer différentes tactiques pour faire face aux condés. L’utilisation de poubelles et parapluies pour se protéger, de serflexs et cadenas pour maintenir les portails clos et bien sûr des habits noir plus le masque covid pour éviter l’identification par les flics.

Nos kiffs du moment :
Spéciale dédicace aux lycéens de la cité scolaire de Saint-Nazaire qui ont fait reculer a grands pas les képis lors d’une charge euphorique et enthousiaste. D’après la légende, un poulet court toujours XD

Une pensée pour la pauvre voiture de la police nationale malmenée par des lycéens devant le lycée Mireille Grenet à Compiègne

Pour faire face à la justice/police , aller jeter un coup d’oeil sur le site  de la Défense Collective Toulouse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.