20 Mai à 19H : « Péage sud » – présentation/discussion avec l’auteur

C'est l'histoire d'un gars qui a lu plein de bouquins sur la révolution et qui a failli passer à côté de celle en train de germer sur le rond-point de son village...

Lire plus

Délocaliser la taule : mode d’emploi

Nous relayons une information édifiante qui vous a peut-être échappé, noyée dans le flux de l’actualité Covid : le Danemark

Lire plus

13 Mai : discussion sur « La malédiction de Poutine »

Quelle perspective pour les soulèvements, pris entre les feux des propagande, de la répression, mais aussi, toute proche, de la guerre, comme nous le montre le conflit en Ukraine ? Présentation du texte la malédiction de Poutine, publié récemment sur notre site, suivie d’une discussion… à bâton rompus.

Lire plus

Soirée de soutien à Boris – Vendredi 6 Mai à 19H

Le local Camarade accueille une soirée de soutien ce vendredi 6 mai, voir le programe de la soirée et des

Lire plus

Délocaliser la taule : mode d’emploi

Nous relayons une information édifiante qui vous a peut-être échappé, noyée dans le flux de l’actualité Covid : le Danemark va louer 300 places de prison au Kosovo, pour y interner des prisonniers condamnés au Danemark et faire de la place dans ses taules nationales. Les autorités danoises, en fait, n’ont rien inventé. Il semble que c’est à l’État belge

La malédiction de Poutine

Nous publions ici un texte de Mirasol, qui s’inscrit dans le prolongement de la démarche du livre Soulèvement, que nous avions présenté au local il y a quelques mois. Ici le texte en version brochure à imprimer. Avertissement : ce texte critique les récits géopolitiques des États pour y opposer une perspective révolutionnaire prolétarienne. Cependant, nous ne voulons pas à notre

Podcast : Le collectif « Des papiers pour tous » #2

Cet entretien est le deuxième d’une série consacrée au collectif « Des papiers pour tous » qui fut actif durant le mouvement des sans-papiers. Le premier est disponible en cliquant ICI. L’objectif de ces podcasts n’est pas de faire un travail d’historien. Il s’agit plutôt d’illustrer, à travers un exemple concret, une question récurrente : comment prendre part à aux luttes avec