On ne vous promettra pas une « rentrée chaude de luttes», parce qu’on n’en sait rien et qu’on en a soupé de ce genre de promesses. Ironie de l’histoire, la révolution Française a, pour sa part, éclaté au milieu de l’été. Il est vrai qu’à l’époque on ne partait pas beaucoup en vacances. Ceci dit, pour beaucoup de prolos, c’est toujours le cas : pas de départ prévus.

On ne débinera pas les gens qui aspirent à s’amuser un peu. À tous les coups ça va être l’un des sujets de l’été et on s’attend à une grosse dose de moraline… à défaut de respirateurs supplémentaires ! Qu’on arrête deux secondes de jouer les hypocrites : pendant que la police attaque les free party, les bourges s’ambiancent à Dubaï, sur un yacht ou dans les palaces !

On ne parlera pas non plus de la campagne présidentielle qui commence : qu’est ce que ça nous gonfle ! Mais quoi qu’il arrive, le ou la prochaine sur le trône, on lui conseille une chose : fait déjà chauffer l’hélico, coco, y a des chances pour que t’en aies besoin pour t’esquiver.

Parce que oui, vous savez bien de quoi on vous rabat les oreilles à chaque numéro, dans le SEUM : la Révolution ! Et entre nous, on se dit parfois qu’on pourrait parler d’autre chose. Mais on y revient sans cesse… c’est aussi ça, avoir le seum ! Alors, habituez-vous : on n’en a pas fini avec le sujet !