Une petite ville où arrivent une vague de lettres anonymes de dénonciation signées du « Corbeau » qui vont vite se multiplier et tout balayer, autorités, relations sociales, morale, religion… En plus du suspens, excellent, il semble incroyable qu’en pleine occupation, un réalisateur ait pu tourner le film qui donne l’image la plus exacte du pays : une communauté où la délation règne. Clouzot aura d’ailleurs des ennuis à la Libération pour avoir « donné une mauvaise image de la France ». Lâcheté, hypocrisie, incurie des dirigeants et même avortement, sa liberté de ton et son esthétique font que ce film en noir et blanc d’il y a 80 ans est toujours d’actualité.
Se trouve sur les plate-formes ou dans les bibliothèques.

Le Corbeau, d’Henri-Georges Clouzot (1943).